Portage salarial en Thaïlande

New Horizons vous permet de recruter en Thaïlande, en 48 heures seulement

Développez vos activités en Thailande, sans société

Nation récemment industrialisée, la Thaïlande représente actuellement la quatrième nation la plus riche d’Asie du Sud-Est, selon son PIB par habitant. L’économie thaïlandaise, en forte croissance, est largement tirée par les produits électriques, les bijoux, les textiles et les vêtements. Le pays a mis en place une stratégie nationale sur 20 ans pour renforcer l’économie, préserver l’environnement et accroître la concurrence sur le marché. 

New Horizons propose des solutions complètes en matière d’emploi pour les entreprises qui souhaitent recruter des employés et assurer la distribution de salaires en Thailande. Grâce à notre société de portage salarial en Thailande et à notre statut d’employeur de référence, nous gérons la paie, les prestations sociales et les dépenses de votre entreprise dans ce pays. De plus, nous supervisons les fonctions des ressources humaines, ainsi que la conformité avec la législation fiscale et celle du travail.

New Horizons agira comme employeur de référence pour vos employés, cela signifie que vous pouvez commencer à faire des affaires en Thailande sans avoir recours à une société locale. Non seulement votre entreprise peut se lancer plus rapidement sur le marché, mais elle économisera aussi des milliers de dollars en coûts d’expansion.

Seule société de portage salarial en Thailande à disposer d’une équipe de recrutement interne, New Horizons se chargera de recruter et d’intégrer votre personnel dans ce pays. Nous recrutons les employés conformément à la réglementation du travail en Thailande et nous coordonnons toutes les demandes de remboursement des dépenses et le paiement des prestations sociales. Bien que nous agissions en tant qu’employeur de référence de vos employés, vous conservez une autonomie et un contrôle total sur tous les employés.

Notre société de portage salarial simplifie votre expansion en Thailande

New Horizons permet à votre entreprise de développer ses activités en Thailande, sans créer de filiale.

Accès rapide au marché

New Horizons vous permettra de recruter et d'intégrer des professionnels en Thailande en 48 heures seulement.

Réduction des coûts

Sans avoir besoin d'établir une entité légale en Thailande, un partenariat avec notre solution de portage salarial peut vous aider à économiser jusqu'à 85% des coûts.

Service de paie

Traitement simplifié des salaires et de la paie, y compris les cotisations sociales, les impôts et toute autre soumission légale requise.

Intégration des employés

Utilisez la disposition applicable pour tous les types de contrats de travail en Thailande, qu'il s'agisse de contrats à durée déterminée ou indéterminée.

Equipe juridique et RH

Un soutien complet pour les renouvellements de contrats, la procédure légale de licenciement, la gestion des congés annuels, le soutien en matière de ressources humaines ainsi que des conseils stratégiques supplémentaires.

Conformité à la législation

Nous veillons à ce que les contrats de travail soient conformes et respectent la législation du travail et les pratiques exemplaires d'usage en Thailande.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Droit du travail en Thailande

Contrats de travail en Thailande

Contrairement à la majorité des pays d’Asie, la Thailande n’exige pas des employeurs qu’ils fournissent des contrats de travail écrits à leurs employés. Malgré cela, la meilleure pratique pour les employeurs reste la rédaction de contrats écrits concis et rédigés avec précision. Cela permet d’éviter les malentendus et d’établir clairement les droits et les responsabilités des employeurs et des employés. 

Le droit du travail thailandais n’exige pas que des dispositions spécifiques ou un langage spécifique soient inclus dans un contrat de travail. Toutefois, une copie de l’accord, rédigée en thaïlandais, doit être remise au ministère de l’Emploi, afin de délivrer les permis de travail. En outre, les employeurs doivent être prêts à ce que les tribunaux thailandais confirment les dispositions de ces accords.

Heures de travail en Thailande

La semaine de travail type en Thailande est de 48 heures, la journée de travail standard étant de huit heures. Si les employeurs et les employés s’accordent sur des horaires de travail différents, ils peuvent le faire à condition que le nombre total d’heures ne dépasse pas 48 heures par semaine. Les employés locaux ont droit à des périodes de repos d’au moins une heure, après avoir travaillé cinq heures sans interruption.

Les employés ont également droit à au moins un jour de repos par semaine. L’intervalle entre les jours de repos ne peut pas dépasser six jours.  

Fiscalité en Thailande

En Thailande, une caisse de sécurité sociale est à la disposition de tous les employés. Cela permet de réduire le risque financier lié à la perte de salaire pouvant résulter d’une maladie, d’une blessure, d’une grossesse, d’une naissance, du chômage ou d’un décès.

En Thailande, les employeurs sont responsables de l’enregistrement des nouveaux employés auprès du bureau de la sécurité sociale. Les employeurs doivent également informer le bureau de la sécurité sociale de toute démission ou licenciement d’un employé lors des présentations mensuelles prévues.

À des fins fiscales, les employeurs et les employés cotisent à hauteur de 5 %. Pour un salaire mensuel de 1 650 THB, la cotisation mensuelle minimale est de 83 THB. Pour un salaire mensuel de 15 000 THB, la cotisation mensuelle maximale est de 750 THB.  

Si un employé gagne moins de 15 000 THB par an, il est exonéré d’impôts. Pour les revenus supérieurs à ce montant, les taux d’imposition varient entre 5 % et 35 %. Un taux d’imposition de 35 % s’applique aux revenus annuels supérieurs à 4 000 000 THB. 

Assurance maladie

La Thailande dispose d’un système de santé universel, assuré par le système de protection civile pour les travailleurs publics. Elle dispose également d’un système de sécurité sociale pour les employés privés (y compris les ressortissants et les expatriés) et d’une couverture universelle pour tous les autres ressortissants thaïlandais. La caisse de sécurité sociale attribue aux employés un hôpital local où ils peuvent recevoir des soins gratuitement. 

Les employeurs peuvent proposer une assurance maladie complémentaire aux employés. Ils peuvent aussi choisir de verser à leurs employés une allocation d’assurance. 

Congés payés

Après un an de travail, les salariés ont droit à au moins six jours de congé payé par an. Les congés non utilisés peuvent être accumulés et reportés.

Les employeurs peuvent accorder des congés annuels supplémentaires au cours des années suivantes. Ils peuvent également accorder des congés au prorata aux salariés ayant moins d’un an de service. 

Afin de devenir plus compétitifs sur le marché, certains employeurs offrent à leurs employés entre 10 et 15 jours de congés payés chaque année. 

Congé maladie

En Thailande, le congé maladie est une prestation distincte des congés payés. Après avoir travaillé un an chez un employeur, les employés ont droit à un mois de congé maladie payé par an. Un employeur peut demander à un employé de présenter un certificat médical s’il est malade pendant plus de trois jours consécutifs.

Si un employé a été blessé ou est tombé malade au travail, il ne doit pas utiliser son congé maladie pour les jours de congé suivants.

 

Congé maternité et paternité

Les futures mères ont droit à trois mois de congé maternité payé. L’employeur paie 50 % de ce congé et les 50 % restants sont payés par le système de sécurité sociale. Le congé maternité est payé à plein salaire.

Un congé paternité rémunéré de 15 jours est accordé aux fonctionnaires de l’État ou aux employés dont les épouses ont accouché. 

Congé pour raisons personnelles

Les employés peuvent prendre des congés personnels pour des situations jugées essentielles par les politiques de travail de l’employeur dans le cadre de l’accord contractuel. 

Congé pour service national ou pour service militaire

Les employés thaïlandais ont également droit au congé pour service national ou service militaire. Ce type de congé est disponible pour les employés masculins qui répondent à l’un des critères suivants :

  • Ils sont requis pour la pratique militaire
  • Ils doivent confirmer leur statut militaire
  • Ils partent pour rejoindre l’armée

Le congé de service national offre le même taux de rémunération à l’employé. Ce type de congé ne peut pas dépasser deux mois.

Congé formation

Les employés peuvent prendre un congé sans solde à des fins de formation ou pour suivre un cours ou un programme d’une durée déterminée. Toutefois, les employeurs peuvent refuser d’accorder un congé formation si cela risque de nuire à l’entreprise ou si le salarié a déjà pris un congé à trois reprises ou plus pour une durée minimale d’un mois. 

Congé de stérilisation

Un congé de stérilisation est accordé aux employés à des fins de planification familiale. Il est accessible aux employés, hommes et femmes, qui subissent une procédure de stérilisation. La période de congé applicable est indiquée dans le certificat médical de l’employé.

Autres types de congés

Les employés en Thaïlande peuvent utiliser d’autres types de congés, mais ceux-ci sont à la discrétion de leur employeur. Voici quelques exemples de types de congés supplémentaires en Thaïlande :

  • Congé de mariage : Ce type de congé permet à une personne de s’absenter du travail afin de participer à la cérémonie de son mariage. Il est fonction de la politique de l’entreprise.
  • Congé de huji : Ce type de congé est uniquement autorisé pour les employés islamiques et ne peut dépasser quatre mois.
    Congé de moine : Ce type de congé n’est admissible que pour les hommes bouddhistes et ne peut excéder quatre mois.
  • Congé d’hospitalisation : Ce type de congé permet à un travailleur de s’absenter du travail pour aider un parent hospitalisé.
  • Congé pour raisons familiales : Ce congé est accordé aux travailleurs qui ont récemment perdu un être cher.

Licenciement et indemnités de licenciement

Les employeurs doivent donner un préavis écrit d’au moins un mois avant de licencier un employé sans motif précis. L’employeur peut aussi payer l’employé pour la période de préavis.

Les employeurs sont tenus de verser des indemnités de licenciement dont le montant est fonction de la durée de service :

  • 20 jours mais moins d’un an de service – Un mois de salaire et d’indemnités
  • Un à trois ans de service – Trois mois de salaire et d’indemnités
  • Trois à six ans de service – Six mois de salaire et d’indemnités
  • Six à dix ans de service – 240 jours de salaire et d’indemnités
  • Dix ans de service ou plus – 300 jours de salaire et d’indemnités

Si l’employé est licencié pour des raisons économiques, les employés ayant six ans ou plus de service continu ont droit à une indemnité supplémentaire. Cette indemnité est équivalente à 15 jours de salaire pour chaque année de travail, jusqu’à un maximum de 360 jours de salaire.

Le travail de plus de 180 jours est compté comme une année complète de service. Ce paiement est effectué en plus de l’indemnité de départ décrite ci-dessus.

Indemnités et avantages sociaux en Thailande

Lois sur la rémunération en Thailande

Il n’y a pas de salaire minimum universel en Thaïlande. Le salaire minimum est plutôt déterminé par la province dans laquelle le travail est effectué. En 2018, la Thaïlande a augmenté son salaire minimum de 5 THB à 22 THB. Les salaires minimums ont été augmentés jusqu’à 7 % dans les provinces industrialisées comme Chonburi et Rayong.

En Thaïlande, les heures supplémentaires sont payées 1,5 fois le salaire de base d’un employé en semaine et 3 fois le salaire d’un employé le week-end. 

Prestations garanties en Thailande

Il y a 13 jours fériés payés chaque année en Thaïlande. Les employés ont également droit à un minimum de six jours de congés payés, bien que de nombreux employeurs proposent entre 10 et 15 jours.

Les employés en Thaïlande ont également droit à différents types de congés, dont :

  • Congé de service national
  • Congé de formation/examen
  • Congé de stérilisation
  • Congé de moine
  • Départ du Hujj
  • Congé pour raisons familiales
  • Congé de mariage
  • Congé d’hospitalisation

Gestion des prestations en Thailande

En Thailande, les employeurs doivent être attentifs aux prestations complémentaires que de nombreux employés peuvent s’attendre à recevoir. Même si la Thailande dispose d’un système de santé universel, un certain nombre d’employeurs proposent une couverture santé complémentaire comme avantage supplémentaire. De nombreux cadres et expatriés en Thaïlande demanderont une assurance santé et vie complémentaire dans le cadre de leurs prestations.

Les employeurs peuvent également offrir à leurs employés un fonds de prévoyance qui encourage l’épargne-retraite. Les cotisations de l’employeur à ces fonds doivent être égales ou supérieures à celles de l’employé. Les employeurs peuvent offrir cette prestation sous diverses conditions, notamment en fonction de la période de travail, l’affiliation, le titre de poste et le taux du salaire.

Restrictions en matière de prestations et de rémunération 

La majorité des restrictions en matière de prestations et de rémunération découleront d’accords conclus en dehors d’un contrat de travail. Bien que les syndicats et les conventions collectives ne soient pas la « norme » en Thaïlande, les employeurs doivent s’assurer qu’ils respectent les minimums légaux.

Recevoir une proposition