Portage salarial en Corée du Sud

Développez votre entreprise à Taïwan et recrutez du personnel, en 48 heures seulement

Développez vos activités en Corée du Sud, sans société

New Horizons propose des solutions complètes en matière d’emploi pour les entreprises qui souhaitent recruter des employés et assurer la distribution de salaires en Corée du Sud. Grâce à notre société de portage salarial en Corée du Sud et à notre statut d’employeur de référence, nous gérons la paie, les prestations sociales et les dépenses de votre entreprise dans ce pays. De plus, nous supervisons les fonctions des ressources humaines, ainsi que la conformité avec la législation fiscale et celle du travail.

New Horizons agira comme employeur de référence pour vos employés, cela signifie que vous pouvez commencer à faire des affaires en Corée du Sud sans avoir recours à une société locale. Non seulement votre entreprise peut se lancer plus rapidement sur le marché, mais elle économisera aussi des milliers de dollars en coûts d’expansion.

Seule société de portage salarial en Corée du Sud à disposer d’une équipe de recrutement interne, New Horizons se chargera de recruter et d’intégrer votre personnel dans ce pays. Nous recrutons les employés conformément à la réglementation du travail à Taiwan et nous coordonnons toutes les demandes de remboursement des dépenses et le paiement des prestations sociales. Bien que nous agissions en tant qu’employeur de référence de vos employés, vous conservez une autonomie et un contrôle total sur tous les employés.

Notre société de portage salarial en Corée du Sud simplifie votre expansion

New Horizons permet à votre entreprise de développer ses activités en Corée du Sud, sans créer de filiale.

Accès rapide au marché

New Horizons vous permet de recruter et d'intégrer des professionnels en Corée du Sud en 48 heures seulement.

Réduction des coûts

Sans avoir besoin d'établir une entité légale en Corée du Sud, un partenariat avec notre solution de portage salarial peut vous aider à économiser jusqu'à 85% des coûts.

Services de paie

Simplification du traitement des salaires et de la paie, y compris pour la contribution au CFP, les impôts, et toute autre contribution exigée par la loi.

Intégration des employés

Utilisez la disposition applicable pour tous les types de contrats de travail en Corée du Sud, qu'il s'agisse de contrats à durée déterminée ou indéterminée.

Equipe juridique et RH

Un soutien complet pour les renouvellements de contrats, la procédure légale de licenciement, la gestion des congés annuels, le soutien en matière de ressources humaines ainsi que des conseils stratégiques supplémentaires.

Conformité à la législation

Nous veillons à ce que les contrats de travail soient conformes et respectent la législation du travail et les pratiques exemplaires d'usage en Corée du Sud..

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

New Horizons vous offre des conseils au quotidien pour aider votre entreprise à comprendre la législation et la réglementation du travail en Corée du Sud. Nous fournissons également des informations sur les exigences obligatoires en matière de paie et nous prenons en charge toutes les obligations locales liées au travail. Le partenariat avec notre société de portage salarial est le moyen le plus rapide et le plus rentable d’accéder au marché sud-coréen.

Droit du travail en Corée du Sud

Types de contrats de travail en Corée du Sud

Autrefois, les contrats de travail des Sud-Coréens étaient à durée indéterminée. À ce titre, les employés travaillaient généralement pour la même entreprise jusqu’à leur retraite. Cependant, les contrats à durée déterminée, à temps partiel et temporaires sont de plus en plus courants en Corée du Sud. 

Les contrats à durée déterminée ne peuvent pas dépasser deux ans. Pour tout ce qui dépasse deux ans, les employés doivent être traités comme s’ils avaient un contrat à durée indéterminée. En Corée du Sud, les salariés à temps partiel ont les mêmes droits que les salariés qui effectuent le même travail à temps plein, au prorata des heures travaillées. 

La pratique exemplaire en Corée du Sud consiste pour les employeurs à rédiger un contrat de travail clair et écrit. Ce contrat doit être rédigé dans la langue locale et doit inclure la rémunération, les avantages sociaux, les responsabilités liées au poste et les règles relatives à la cessation d’emploi. Les offres et les contrats de travail doivent indiquer les montants de la rémunération en won sud-coréen (KRW), et non en devises étrangères.

Heures de travail en Corée du Sud

Si les Sud-Coréens sont connus pour leurs longues heures de travail, les employeurs doivent accorder à leurs employés au moins un jour de congé par semaine. Dans la plupart des cas, le dimanche est considéré comme le jour de congé hebdomadaire payé. Toutefois, de nombreux employés professionnels choisissent de travailler une demi-journée le samedi.

Jours fériés en Corée du Sud

En plus des jours de vacances, les employés en Corée du Sud ont droit au 1er mai – Fête du travail – comme jour férié payé. S’il n’est pas obligatoire pour les employeurs de traiter les autres jours fériés comme des jours fériés payés, il est courant qu’ils le fassent. Les jours fériés en Corée du Sud sont :

  • 31 décembre – 2 janvier – vacances du Nouvel An (calendrier lunaire)
  • Premier jour du premier mois lunaire
  • 1er mars: Fête de l’Indépendance
  • 5 mai: Fête des enfants
  • 8 avril: anniversaire de Bouddha
  • 6 juin: Memorial Day
  • 15e jour des huit mois lunaires
  • 14 – 16 août: Fête des récoltes
  • 3 octobre: Journée nationale de la fondation
  • 9 octobre: Jour du Hangul
  • 25 décembre: Noël
Date
Description
1 Jan
New Year’s Day
24-26 Jan
Korean New Year Holiday
1 Mar
March 1st Movement
15 Avr
Legislative Election Day
30 Avr
Buddha’s Birthday
1 Mai
Labour Day
5 Mai
Children’s Day
6 Juin
Memorial Day
17 Jul
Constitution Day
15 Août
Liberation Day
17 Août
Liberation Day Holiday
30 Sep
Harvest Festival Holiday
1-2 Oct
Harvest Festival
3 Oct
National Foundation Day
9 Oct
Hangeul Day
25 Déc
Christmas Day

Impôt sur le revenu

En Corée du Sud, les résidents sont imposés sur leurs revenus, qu’ils aient été gagnés dans le pays ou à l’étranger. La situation est différente de celle des non-résidents, qui ne sont imposés que sur les revenus qu’ils ont perçus en Corée du Sud. L’impôt est déduit à la source et les particuliers sont tenus de remplir une déclaration d’impôt à la fin de chaque année.

Pour les expatriés en Corée du Sud, un régime fiscal spécial s’applique. Leur revenu est imposé à un taux total de 20,9 %. Ce taux se compose de 19 % d’impôt sur le revenu et de 1,9 % d’impôt local sur le revenu. Certains ressortissants étrangers en Corée du Sud peuvent choisir entre le taux forfaitaire de 20,9 % sans aucune déduction et les taux progressifs entre 6,6 % et 44 % après déduction.

Pour les résidents et les citoyens de Corée du Sud, le taux d’imposition sur le revenu est le suivant :

  • 0 à 12000000 KRW – 6%
  • 12 à 46000000 KRW – 15%
  • 46 à 88000000 KRW – 24%
  • 88 à 300000000 KRW – 35%
  • Plus de 300 millions de KRW – 38%

Assurance maladie

En Corée du Sud, les soins médicaux universels sont distribués par l’assurance maladie nationale (NHI).

Tant les employeurs que les employés doivent cotiser à l’assurance maladie nationale. Chaque partie paie 50 % de la cotisation et le taux est déterminé par le salaire de l’employé. 

Congés payés

Les entreprises qui emploient des salariés à temps plein sont tenues par la loi d’accorder 15 jours de congés payés par an aux salariés, une fois qu’ils ont atteint un an de service dans l’entreprise. 

  • Un jour de congé payé supplémentaire est prévu pour chaque période de deux ans de service.
  • Selon la loi, les congés réglementaires sont plafonnés à 25 jours par an

Congé maladie

En Corée du Sud, il n’est pas obligatoire pour les employeurs d’accorder à leurs employés des congés pour des maladies ou des blessures non liées au travail. Toutefois, de nombreux employeurs choisissent d’accorder au moins un congé maladie payé à leurs employés, que ce soit un accident ou une maladie liés au travail ou pas.

Les employés utiliseront le plus souvent leurs congés payés annuels comme des jours maladie, si un congé de maladie payé n’est pas disponible. 

En vertu de la loi sud-coréenne sur les normes du travail, les employeurs doivent accorder des congés payés en cas de maladie ou de blessure liée au travail. 

Congé maternité et paternité

En Corée du Sud, les salariées ont droit à un congé maternité de 90 jours. La date de début du congé de maternité est généralement convenue entre l’employeur et l’employée. Il est obligatoire de prendre un congé de 45 jours consécutifs après l’accouchement. 

Selon la taille de l’entreprise, le congé maternité est payé soit par l’employeur, soit par l’assurance emploi. Le montant qui est versé à l’employée dépend également de la taille de l’entreprise. 

Le congé parental peut être accordé aux employés qui ont travaillé pour une entreprise pendant plus d’un an. 

  • Le congé parental s’applique aux parents dont les enfants ont moins de six ans
  • Chaque parent a droit à un an de congé au maximum
  • Il est interdit aux parents de prendre un congé en même temps
  • Les parents ont droit à 40 % de leur revenu mensuel au titre de l’assurance-emploi

Licenciement et indemnités de licenciement

En Corée du Sud, les employeurs sont tenus de donner à leurs employés un préavis d’au moins 30 jours avant la cessation de leur emploi. Les employeurs peuvent également choisir de payer un salaire de 30 jours, en lieu et place du délai de préavis.

Les contrats de travail individuels prévoient souvent des délais de préavis plus longs. Dans de rares cas, un employé peut avoir droit à un préavis pouvant aller jusqu’à 12 mois. 

Les employés à temps plein peuvent avoir droit à une indemnité de licenciement égale à un mois de salaire, pour chaque année de service dans l’entreprise. Cela s’applique si un employé a au moins un an de service dans l’entreprise et s’il a travaillé plus de 15 heures par semaine, ou plus de 60 heures par mois. L’indemnité de licenciement doit être versée dans les deux semaines suivant la cessation d’emploi du salarié.

Les salariés ayant plus de six mois d’ancienneté peuvent déposer une demande de licenciement abusif s’ils remplissent l’un des critères suivants : 

  • Le salarié est couvert par une entente ou un accord d’entreprise, quel que soit le montant de son salaire
  • L’employé est libre de toute entente ou accord et il gagne moins que le seuil de revenu requis 

Dans la plupart des cas, lorsqu’un licenciement abusif est prouvé, l’employé sera réintégré dans son poste. Si cela n’est pas applicable, une indemnité de six mois au maximum peut être accordée.

Indemnités et avantages sociaux en Corée du Sud

Lois sur la rémunération en Corée du Sud

Le salaire minimum en Corée du Sud est de 8 350 won (KRW) par heure. Bien que la Corée du Sud soit connue pour ses longues heures de travail, des lois ont récemment été adoptées pour réduire le nombre maximum d’heures de travail hebdomadaire à 52, contre 68 auparavant. Les heures de travail hebdomadaires normales ont également été réduites à 40. Si un employé fait des heures supplémentaires, celles-ci doivent être payées à un taux compris entre 50 et 100 %, en plus de son salaire normal. 

Prestations sociales garanties en corée du Sud

En Corée du Sud, les employeurs doivent être informés de toutes les prestations sociales garanties qui sont prévues par la loi. Ces prestations comprennent les congés et les jours fériés.

En Corée du Sud, les employés bénéficient de la fête du travail (1er mars) comme jour férié obligatoire. En dehors de la fête du travail, les employeurs ne sont pas tenus de prévoir des jours de congé payés pour les autres jours fériés. Malgré cela, de nombreux employeurs autorisent leur personnel à prendre ces jours-ci. 

Les salariés à temps plein ont légalement droit à 15 jours de congés payés après un an de service dans l’entreprise. Pour chaque deux ans de service supplémentaire, les salariés ont droit à un autre jour de congé. Le nombre maximum de jours de congés payés par an est plafonné à 25. 

Le congé maternité et paternité est une autre prestation garantie en Corée du Sud. Les salariées bénéficient d’un congé maternité de 90 jours, dont la date de début est convenue avec leur employeur. Selon la taille de l’entreprise, le congé maternité est payé par l’employeur ou par l’assurance emploi. Les employés qui travaillent dans une entreprise depuis plus d’un an peuvent avoir droit à un congé parental, sous réserve de conditions strictes. 

Gestion des prestations en Corée du Sud

Pour que les employeurs puissent mettre en œuvre un plan de gestion des prestations efficace, il faut également envisager des prestations complémentaires. En Corée du Sud, les employeurs offrent souvent à leurs employés des prestations complémentaires d’assurance maladie et d’assurance vie.

Lorsque vous vous associez à New Horizons, nos experts vous conseilleront sur les coûts des assurance qui doivent être budgétisés dans votre plan d’entreprise. Nous vous aiderons également à distribuer les bonnes prestations à vos employés en Corée du Sud.

Restrictions en matière de prestations et de rémunération

En Corée du Sud, les conventions collectives (CCT) ne sont pas aussi courantes que dans d’autres pays. Malgré cela, il est conseillé aux employeurs de s’assurer que leur secteur, et leurs employés, ne sont pas couverts par une convention collective. Pour rester en conformité avec la réglementation sud-coréenne sur l’emploi, les employeurs doivent se tenir au courant des lois du pays en matière de rémunération. 

Recevoir une proposition

Découvrez comment notre solution de portage salarial
peut accélérer votre développement en Corée du Sud