Perspectives Internationales

Impôt sur le revenu des particuliers en Chine

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Chez New Horizons Global Partners, nous estimons important que nos lecteurs se tiennent au courant des dernières modifications apportées à la législation et à la réglementation chinoises. Dans cet esprit, la grande partie des affaires consiste à pouvoir déterminer les structures fiscales, à la fois pour les entreprises et pour les particuliers.

Alors que la Chine a connu une augmentation de son revenu global et une myriade de changements concernant son cadre juridique, la structure fiscale du pays a également évolué.

Dans cet article, nous vous présenterons:

  • Un aperçu de l’impôt sur le revenu des particuliers, IIT pour Individual Income Tax, en Chine
  • Comment le revenu imposable est calculé
  • De quelles sources provient-il ?
  • Comment savoir si vous y êtes soumis en tant qu’étranger résidant en Chine

Aperçu de l’impôt sur le revenu en Chine

Comme dans beaucoup d’autres pays, l’impôt sur le revenu des particuliers en Chine provient de plusieurs catégories de revenus. Même s’il y a eu des changements concernant la structure et la consolidation de certaines de ces catégories (nous en discuterons brièvement avec les nouveaux amendements à la fin de l’article), les personnes sont aujourd’hui imposées en Chine en fonction de leur revenu dans l’une des deux catégories suivantes.

Les 11 catégories de revenus énumérées par la loi IIT sont les suivantes:

  1. Revenu professionnel (c’est-à-dire les salaires et traitements liés à une forme de contrat de travail formel).
  2. Revenus provenant de l’exploitation d’une entreprise individuelle (moyen juridique permettant à une personne de créer sa propre entreprise).
  3. Revenus provenant de l’exploitation d’une entreprise au moyen d’un contrat ou d’un bail.
  4. Paiement des services de main-d’œuvre (c’est-à-dire travailler en tant qu’entrepreneur indépendant ou fournir un type de service de main-d’œuvre).
  5. Rémunération de droits d’Auteur.
  6. Redevance.
  7. Répartition des intérêts, des dividendes et des bénéfices (ceci inclut tous les types de placements, titres et titres – et prend également en compte les gains en capital).
  8. Revenus locatifs.
  9. Revenus de cession de propriété.
  10. Revenu accessoire.
  11. Autres revenus imposables déterminés par le ministère des Finances du Conseil d’État (c’est-à-dire qu’au niveau d’une ordonnance municipale ou d’un décret, le ministère peut déterminer des sources de revenus supplémentaires à partir desquelles l’IIT peut être dérivé).

* Il est important de mentionner que chacun de ces types de revenus a son propre taux d’imposition, ses propres déductions déductibles, ainsi que des subventions et crédits d’impôt qui varient en fonction de la situation personnelle de l’individu et de nombreux autres facteurs.

En Chine, la taxe prend fin le 31 décembre. Pour les particuliers, la loi exige qu’ils déposent un rapport et versent des avances sur une base mensuelle. La date limite pour soumettre un rapport annuel et effectuer ou négocier les paiements est le 31 mai.

Ne pas respecter ce délai peut entraîner de lourdes amendes et sanctions. Les employeurs en Chine doivent soumettre un rapport mensuel sur les salaires de leurs employés et s’acquitter de l’impôt retenu au plus tard 7 jours après la fin du mois précédent.

Revenu professionnel: la source la plus commune

Le revenu professionnel est l’une des bases les plus courantes de l’impôt sur le revenu des particuliers en Chine. Ceci dit, il est important de comprendre les spécificités de cette catégorie et d’avoir une idée des chiffres.

Les taux applicables au revenu imposable mensuel provenant de contrats / relations de travail sont les suivants:

Revenu imposable mensuel (CNY)Taux d’imposition en % Rapide calcul  de la déduction (CNY)
Salaire brutSalaire net
1 to 1,5000 to 1,45530
1,501 to 4,500Over 1,455 to 4,15510105
4,501 to 9,000Over 4,155 to 7,75520555
9,001 to 35,000Over 7,755 to 27,255251,005
35,001 to 55,000Over 27,255 to 41,255302,755
55,001 to 80,000Over 41,255 to 57,505355,505
80,000Over 57,5054513,505

Source: Pricewaterhouse Coopers

Qu’est-ce qui est inclus dans cette base?

Il est important de comprendre que le revenu imposable de cette catégorie inclut tout ce que l’employé a reçu en vertu de son travail.

Certains employeurs ont tendance à penser que les commissions et les bonus ne sont pas inclus dans ce calcul, mais ils le sont, ainsi que toute somme versée directement ou indirectement pour le travail effectué pour le compte de l’employeur.

Juste pour vous donner une idée de ce à quoi cela ressemble, pour un expatrié, leur base pourrait comprendre leur salaire de base, leurs primes, leurs primes d’expatriation, leurs indemnités de vie chère, leurs primes de mobilité, leur rémunération sous forme d’actions et les paiements de l’employeur à l’étranger. systèmes de sécurité sociale.

Pour un employé chinois, cela peut inclure des sommes qui lui sont versées sous forme de commissions, primes de vente, primes de groupe et individuelles qui n’ont rien à voir avec les ventes mais sont liées à des tâches spécifiques (par exemple, les primes du meilleur employé du mois), etc.

La prochaine catégorie la plus courante : le revenu des services de personnel

Lorsque la loi stipule que l’impôt sur le revenu des particuliers provient des services de main-d’œuvre, il s’agit de tâches de service indépendantes telles que la conception, les pratiques médicales, les consultations dans les domaines juridique, comptable, de gestion ou autres.

Dans cette catégorie, l’IIT est calculé à partir de taux d’imposition progressifs ou supplémentaires allant de 20% à 40%. Ces «fourchettes» ont tendance à être plus larges que celles des taux de revenu d’emploi, en raison du fait que les services sont plus spécialisés et ont tendance à être mieux payés.

Les tarifs sont les suivants:

Revenu mensuel imposable du travail (CNY)Taux (%)
0 à 20,00020
De 20,000 à 50,00030
Plus de 50,00040

Source : Pricewaterhouse Coopers

Comment définir si vous êtes un contribuable résident?

En parlant d’expatriés, il y a parfois une grande confusion chez les étrangers vivant en Chine quant à leurs obligations fiscales.

Selon les nouvelles modifications apportées à la loi sur l’IIT, toute personne qui a un domicile * en Chine ou qui est restée en Chine depuis 183 jours ou plus au cours d’une année d’imposition est considérée comme résident fiscal chinois et doit payer l’IIT sur tout revenu à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine.

Les règles IIT en vigueur (mais ne le seront bientôt plus) stipulent que les personnes qui ne sont pas domiciliées en Chine mais restent en Chine entre un et cinq ans doivent payer l’IIT à partir de revenus provenant de paiements d’entreprises en Chine.

Après ces cinq années, la personne étrangère doit déclarer sur la base de «revenu global». De nouvelles modifications réduisent les critères permettant de définir un «résident fiscal chinois» (et donc soumis à une déclaration de revenu global) à un seul exercice.

Il n’existe toujours pas beaucoup de clarté sur le fait que cette règle coexistera ou non avec la règle des cinq ans précédente. Cependant, c’est certain: devenir résident fiscal en Chine devient beaucoup plus facile qu’auparavant et a de graves conséquences, car les autorités fiscales chinoises peuvent dialoguer avec les autorités fiscales du pays d’origine et échanger des informations.

Nous vous recommandons de faire appel à un comptable ou de discuter avec nos experts si vous envisagez de travailler en Chine pendant plus d’un an.

* Selon la loi chinoise, une personne est considérée comme domiciliée en Chine si elle réside habituellement dans le pays «en raison de son adresse enregistrée, de ses liens familiaux ou de ses intérêts économiques». Un individu avec un passeport chinois ou un hukou (enregistrement du ménage) est généralement considéré comme une personne domiciliée dans le pays.

Dernières mises à jour : le nouvel amendement

Le 31 août 2018, les autorités compétentes en Chine ont approuvé l’amendement à la loi relative à l’impôt sur le revenu des personnes physiques («Impôt sur le revenu des personnes physiques – IIT»). Cette législation sera en vigueur au niveau national.

Plusieurs des normes du nouvel amendement sont déjà en vigueur depuis le 1er octobre 2018 et la loi dans son ensemble entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Grâce à cette nouvelle loi sur l’IIT, la structure basculera vers ce que l’on appelle habituellement un mode de revenu général, dans lequel les revenus variables des individus provenant de leur salaire, de leurs services de main-d’œuvre, ainsi que des revenus de rémunération et de redevances en tant qu’auteurs, sont imposés de manière consolidée.

Le calcul de la tranche d’imposition passera d’une base mensuelle à une base annuelle. Toutefois, l’impôt sur le revenu des particuliers sera toujours payé sur une base mensuelle et sera toujours soumis à une déclaration annuelle du 1er mars au 30 juin de l’année suivante.

Cet article est une publication de New Horizons Global Partners. Le but de cet article est d’informer nos clients et nos lecteurs de l’évolution du contexte juridique. Il n’est pas destiné, ni ne devrait être utilisé, comme substitut d’un conseil juridique spécifique ou d’un conseil juridique professionnel.

Articles Similaires

None found

Recevoir une proposition

Related Posts