Perspectives Internationales

CRS en chine – ce que les entreprises et les particuliers etrangers doivent savoir

Le gouvernement chinois a mis en place une nouvelle réglementation contre la fraude fiscale en septembre 2018. Ces règles exigent que certaines informations soient échangées entre la Chine et d’autres juridictions.

Les institutions financières en Chine ont commencé à recueillir des informations pertinentes à partir de janvier 2017.

Les entreprises doivent être conscientes des informations qui seront partagées entre les pays et de la manière dont l’échange d’informations financières les affectera.

L’aspect le plus important de ces réglementations est la Norme Commune de Déclaration (NCD ou CRS en anglais pour Common Reporting Standard).

Le CRS en Chine

Le CRS est un programme utilisé par plusieurs pays qui leur permet de partager certaines informations financières sur les investisseurs étrangers avec le pays où réside l’investisseur.

Ce programme a été mis en place pour lutter contre le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale et la dissimulation d’argent.

En travaillant ensemble, les pays sont en mesure de protéger leurs systèmes fiscaux respectifs. Si la personne ne se conforme pas à ce programme, une action en justice est possible.

Dans le cadre de ce programme, les juridictions doivent obtenir des informations des banques et autres institutions financières de leur pays et les partager automatiquement avec les autres pays chaque année. Les informations partagées incluent:

  • Informations d’identification sur le titulaire du compte bancaire chinois, y compris son nom, sa date de naissance, son âge et son sexe
  • Lieu de résidence
  • Numéro de compte
  • Revenu de placement revenu
  • Soldes de compte
  • Produit des ventes d’actifs financiers connectés au compte

Quelles institutions financières doivent adhérer au CRS en Chine

Un certain nombre d’institutions financières sont soumises au CRS en Chine, notamment :

  • Les banques
  • Les gestionnaires d’actifs
  • Les compagnies d’assurance
  • Les intermédiaires
  • Les gardiens
  • Les courtiers

Qui est soumis au CRS en Chine?

Les personnes considérées comme non-résidents à des fins fiscales et qui résident dans un pays assujetti au CRS doivent s’y conformer. Si le lieu où se trouve l’institution financière est soumis au CRS, elle doit fournir les informations sur les non-résidents ainsi que leurs comptes financiers aux autorités fiscales nationales respectives où la personne est un résident fiscal.

En Chine, une personne est considérée comme un résident fiscal dans le pays si elle réside dans ce pays pendant 183 jours ou plus au cours d’une année d’imposition donnée.

Une personne peut également être considérée comme un résident fiscal en Chine si elle a un domicile dans le pays, ce qui signifie une résidence habituelle en Chine, à l’enregistrement d’un domicile en Chine ou en raison d’intérêts économiques ou de liens familiaux.

Quels actifs sont soumis au CRS en Chine?

Le CRS exige que les informations concernant certains actifs soient partagées entre les pays. Les informations qui sont sujettes au CRS en Chine se divisent généralement en deux catégories:

Les actifs financiers

Les actifs financiers étaient la principale préoccupation du CRS. La majorité des informations relatives aux actifs financiers sont désormais automatiquement communiquées au pays d’origine du titulaire du compte ou à son pays de résidence fiscale.

Les propriétés d’outre-mer

Un autre type d’actif soumis à la répartition automatique de l’information entre les pays est la propriété à l’étranger.

Si une personne est propriétaire d’un bien, le CRS n’est pas impliqué.

Toutefois, si le propriétaire achète la propriété à l’étranger avec l’aide d’une entreprise ou d’un trust, le CRS considère l’entreprise ou le trust comme une entité. La divulgation est nécessaire si la société ou le trust est considérée comme une institution financière au sens de la CRS.

Toutes les entités ne sont pas classées de cette manière et peuvent ne pas être soumises au CRS.

Il est plus que probable que l’entité sera soumise au CRS si le propriétaire détient le bien indirectement entre plusieurs entités. Dans cette situation, une analyse de chaque entité ou société holding doit être complétée.

Processus de conformité au CRS en Chine

L’institution financière met en œuvre le CRS. Ensuite, il demande aux nouveaux titulaires de comptes de certifier leur résidence aux fins de l’impôt.

Si le nouveau titulaire du compte est un résident fiscal dans un autre pays, l’institution financière communique les informations relatives au compte à l’administration fiscale nationale où le titulaire est considéré comme un résident.

Par exemple, si un autre pays déclare le compte aux autorités chinoises, elle le signale à l’administration publique de la fiscalité de la République populaire de Chine.

Même si le pays de résidence n’a pas adopté le CRS, l’institution financière partage toujours les détails du compte.

Les autorités fiscales nationales ne partagent les informations de compte avec d’autres pays que si elles ont effectivement adopté le CRS et signé un accord spécial permettant l’échange de ces informations.

L’institution financière continue à fournir l’échange automatique d’informations tant que le compte est ouvert. Si l’institution financière ne se conforme pas à ces mesures, elle peut faire l’objet de sanctions réglementaires et financières.

Informations pour les titulaires de comptes étrangers en Chine

Les propriétaires d’entreprise et les particuliers qui ont un compte bancaire en Chine doivent être conscients de l’échange automatique d’informations et de la norme de déclaration commune.

Lorsque ces personnes demandent à ouvrir un compte bancaire en Chine, l’institution financière demande des informations complémentaires sur la personne, telles que leur numéro d’identification fiscale étrangère.

La plupart des particuliers et des entreprises en Chine qui ne sont pas considérés comme des résidents fiscaux et ceux qui ouvrent des comptes à l’étranger seront probablement soumis au CRS.

Il est important que les particuliers et les entreprises le sachent, car leurs informations seront probablement partagées avec leur pays d’origine. Ils doivent donc en être conscients et être prêts à adapter leur stratégie fiscale à cette réalité.

Cette information est partagée sur une base annuelle.

Obtenir de l’aide pour établir votre entreprise en Chine

New Horizons Global Partners fournit des conseils sur la constitution d’une société et sur l’entité la mieux adaptée à vos besoins.

Nous offrons un certain nombre de services importants pour vous aider à lancer votre entreprise en Chine, notamment des services de portage salarial (PEO) et des services de conseil stratégique. Notre équipe utilise sa connaissance détaillée du système fiscal pour vous informer des exigences en matière de rapports et de la manière dont elles peuvent affecter votre entreprise.

Nous pouvons également vous aider en matière de conformité et de réglementation afin que vous n’ayez pas à vous soucier activement de ces règles en Chine. Contactez-nous pour en savoir plus sur nos offres de services étendues.

Articles Similaires

None found

Recevoir une proposition

Related Posts