Perspectives Internationales

Les cinq façons dont une agence
de portage salarial peut aider
les entreprises britanniques après le Brexit

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le Brexit, la «sortie britannique» de l’Union européenne, a finalement eu lieu. Depuis le 1er janvier 2021, la période de transition est terminée et le Royaume-Uni se trouve désormais en dehors de l’Union européenne (UE). De nouvelles restrictions sont en place en ce qui concerne les entreprises britanniques qui opèrent dans l’UE. Nous présentons ici cinq défis clés en matière de ressources humaines pour les entreprises britanniques opérant dans l’UE après le Brexit, et vous expliquons comment une agence de portage salarial aide à gérer ces défis.

Les éléments clés du Brexit

À la suite d’un référendum sur l’adhésion à l’UE en 2016, le Royaume-Uni a officiellement quitté l’UE le 31 janvier 2020. Dans le cadre des dispositions transitoires, il a continué à être traité comme faisant partie du marché unique européen et de l’union douanière de l’UE jusqu’au 31 décembre 2020.

Le 1er janvier 2021, cette période de transition a pris fin et les relations entre le Royaume-Uni et l’UE sont désormais régies par une série de mécanismes de coopération. Le plus important d’entre eux est l’accord de commerce et de coopération entre le Royaume-Uni et l’UE (l’ « accord de libre-échange » ou « ALE »).

La conséquence peut-être la plus importante de cet accord est l’absence de tarifs ou de quotas sur la circulation des marchandises entre le Royaume-Uni et l’UE.

Un autre élément clé de l’ALE est les accords commerciaux avec l’Irlande du Nord. La frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande est désormais la frontière de jure (c’est-à-dire « légale ») entre l’UE et le Royaume-Uni. Cependant, une nouvelle frontière de facto sera créée au-dessus de la mer d’Irlande, éliminant la nécessité d’une «frontière rigide» / contrôles douaniers entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande. Les contrôles aux frontières et les documents douaniers seront plutôt appliqués à la frontière de la mer d’Irlande (à quelques exceptions près).

La fin de la libre circulation des personnes entre le Royaume-Uni et l’UE est un autre élément important du Brexit. Désormais, les déplacements entre le Royaume-Uni et l’UE ne seront disponibles que dans le cadre des dispositions habituelles en matière de visa et d’exemption de visa.

Jusqu’à présent, une grande partie de la discussion sur l’impact du Brexit sur les entreprises britanniques s’est concentrée sur les impacts sur le commerce des marchandises. Par exemple, l’application de la TVA et des droits d’accise sur certains produits importés de l’UE et l’obligation de se conformer aux formalités douanières lors de l’importation et de l’exportation.

Cependant, dans ce guide, nous nous concentrons sur l’impact sur les personnes pour les entreprises britanniques opérant dans l’UE. Nous explorons comment les solutions d’agence de portage salarial peuvent être employées pour relever ces défis en matière de ressources humaines.

Cinq défis RH pour les entreprises britanniques après le Brexit :

  • Recrutement
  • Avant le Brexit, la «liberté de mouvement» signifiait qu’il y avait peu d’obstacles pour les entreprises britanniques à embaucher directement du personnel de toute l’Union européenne.
  • Cela était plus facile si le personnel résidait physiquement au Royaume-Uni, mais cela était également possible si le personnel était basé ailleurs dans l’UE, à condition que les impôts, la gestion des avantages sociaux et les autres obligations en matière d’emploi soient également respectés dans le ou les pays de l’UE.
  • À compter du 1er janvier 2021, les entreprises britanniques doivent demander un  sponsor afin d’embaucher du personnel de l’UE (qui autrement n’ont pas l’autorisation de travailler au Royaume-Uni), et les candidats à l’UE doivent demander un visa d’employé qualifié auprès de cet employeur. 
  • Reconnaissance des qualifications
  • Avant le Brexit, un système de reconnaissance mutuelle de l’UE était en place pour  les qualifications professionnelles et les accréditations d’un État membre de l’UE (y compris celles détenues par des médecins, des infirmières, des dentistes, des architectes et des comptables, par exemple). Ils ont vu leurs qualifications automatiquement reconnues dans d’autres pays de l’UE.
  • Après le Brexit, il n’y a plus de reconnaissance automatique des qualifications et des titres entre le Royaume-Uni et l’UE. Cela signifie, par exemple, qu’un auditeur britannique qualifié ne pourra plus automatiquement signer des rapports d’audit dans l’UE.
  • À noter que, dans le cadre de l’ALE, il existe un accord de reconnaissance limitée des professionnels du droit. Les avocats, solicitors et avocats accrédités au Royaume-Uni seront en mesure de conseiller les clients de l’UE en utilisant leurs titres professionnels britanniques, mais uniquement dans certaines circonstances spécifiques.
  • Mobilité européenne
  • Avant le Brexit, les hommes d’affaires pouvaient voyager au Royaume-Uni, sans visa, aussi longtemps que nécessaire pour faire des affaires. Désormais, les voyages d’affaires ne sont autorisés que lorsque des conditions de voyage sans visa s’appliquent : par exemple, les voyageurs d’affaires à court terme seront autorisés à entrer pendant 90 jours sur une période de 180 jours sans visa.
  • Un établissement permanent
  • L ‘«établissement stable» (ou «PE») est le test utilisé par les autorités fiscales pour déterminer si une entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés dans un pays. Selon ce critère, même lorsqu’une entreprise n’est pas constituée dans un pays, elle peut être assujettie à l’impôt sur les sociétés lorsqu’elle a une « installation fixe d’affaires » où elle exerce les activités de cette entreprise, dans ce pays.
  • La restructuration et la réorganisation des entreprises britanniques en réponse au Brexit peuvent influer sur le fait que l’entreprise dispose ou non d’un établissement stable dans l’UE. Par exemple, comme de nombreuses entreprises britanniques ne peuvent plus fournir de services réglementés depuis le Royaume-Uni (voir « Services réglementés » ci-dessous), ces entreprises peuvent détacher ou affecter du personnel dans les pays de l’UE : ce personnel aiderait ces entreprises et leur personnel à devenir accrédités dans le pays. La présence prolongée du personnel britannique dans l’UE augmente le risque de création de ce que l’on appelle un EP «agent dépendant».
  • En savoir plus sur le risque d’EP dans l’article suivant Qu’est-ce que l’établissement stable et pourquoi est-ce important ?
  • Services réglementés
  • Avant le Brexit, dans le cadre d’accords de «passeport», divers services réglementés au Royaume-Uni, tels que les services bancaires et financiers, pouvaient opérer et traiter avec des clients dans l’UE sans autre approbation réglementaire.
  • Le mécanisme de «passeport» a désormais disparu et, à moins qu’un service ne soit reconnu dans le cadre de l’ALE ou d’autres accords affiliés au Brexit, la reconnaissance par les autorités britanniques n’est plus suffisante pour faire des affaires dans l’UE. Le plus grand exemple en est les services financiers et les secteurs bancaires.
  • Jusqu’à ce qu’un accord «d’équivalence» soit conclu, les services financiers et bancaires devront peut-être obtenir l’approbation distincte du régulateur dans chaque pays de l’UE dans lequel ils opèrent.

Cinq façons dont une agence de portage salarial peut aider avec le Brexit

Une option pour traiter les problèmes de ressources humaines créés par le Brexit consiste à engager une agence de portage salarial internationale. Une agence de portage salarial est en mesure de recruter et d’embaucher du personnel pour des entreprises britanniques, en Europe (ou à peu près partout ailleurs dans le monde). L’agence de portage salarial prend en charge la conformité et les responsabilités fiscales en Europe pour l’entreprise britannique.

Pour en savoir plus sur ce qu’une agence de portage salarial peut faire, consultez l’article sur les 8 avantages du portage salarial : rapidité d’installation, conformité et fiabilité.

Ci-dessous, nous examinons les cinq façons dont une agence de portage salarial peut aider à relever tous les défis RH énumérés ci-dessus.

  • Recrutement en Europe
  • Les agences de portage salarial international opérant dans l’UE disposent de réseaux de recrutement dans chaque pays et peuvent embaucher et intégrer du personnel dans chaque État européen. Une fois l’intégration terminée, l’agence est responsable de la paie, des charges sociales, de la gestion des avantages sociaux et de la conformité des employeurs dans ces pays.
  • Le personnel embauché par l’agence de portage salarial travaille toujours exclusivement pour l’entreprise cliente (c’est-à-dire votre entreprise) et sous la direction quotidienne de l’entreprise cliente.
  • Avec une solution de portage salarial, le personnel basé en Europe n’a pas besoin de visas britanniques (car leur « employeur de référence » se trouve sur le sol de l’UE).
  • Qualifications du personnel
  • Les agences de portage salarial au sein des pays de l’UE peuvent servir d’intermédiaire entre une entreprise britannique et les bureaucraties de l’UE : ils connaissent les règles de reconnaissance des qualifications dans les États de l’UE et peuvent garantir que votre personnel travaillant dans l’UE remplit les conditions requises pour y fonctionner.
  • Visas et permis
  • Les agences de portage salarial sont des experts de la mobilité mondiale. Ils peuvent assurer la liaison avec les autorités pour s’assurer que le personnel dispose de tous les visas et permis de travail nécessaires pour effectuer son travail.
  • Les agences de portage salarial garantissent que le personnel britannique opérant dans l’UE et le personnel basé dans l’UE travaillant au Royaume-Uni disposent des visas et des permis nécessaires pour le travail dans lequel ils sont engagés.
  • Atténuation des risques liés aux établissements stables
  • Les agences de portage salarial peuvent atténuer le risque d’établissement stable pour les entreprises britanniques dans l’UE en clarifiant la relation entre un travailleur et l’entreprise basée au Royaume-Uni: comme le travailleur est l’employé formel d’une entreprise basée dans l’UE, l’ambiguïté quant à savoir si un individu constitue un «agent dépendant PE» d’une société britannique, est réduit.
  • Notez, cependant, qu’il n’y a pas de règle «absolue» quant au moment où les activités commerciales d’une entreprise dans un État de l’UE constitueront un ES, et cela variera au cas par cas.
  • Une agence de portage salarial est en mesure de vous conseiller sur le niveau de risque qui s’applique à vos activités.
  • Approbation des services réglementés
  • Les agences de portage salarial sont des spécialistes internationaux de la conformité. Ils connaissent toutes les exigences réglementaires pour des industries spécifiques dans les États de l’UE. Cela garantit que toute activité des entreprises britanniques ne se produira qu’avec les approbations nécessaires.

Conclusion 

Étant donné que 80% de l’économie britannique est constituée de services plutôt que de biens, il est regrettable que relativement peu d’attention ait été accordée aux problèmes de ressources humaines qui surviennent inévitablement lorsque l’on tente d’exporter des services après le Brexit.

Pour une entreprise britannique qui continue à opérer dans l’UE, engager une agence de portage salarial est un énorme avantage. Elle peut garantir que tout le personnel de l’UE est employé en totale conformité avec les lois et règlements du Royaume-Uni et de l’UE. Il s’agit généralement d’une option plus efficace et plus rentable que la création d’entités juridiques distinctes dans chaque État de l’UE dans lequel l’entreprise britannique souhaite opérer.

New Horizons Global Partners est spécialisé dans les solutions d’emploi dans l’UE pour les clients britanniques. Ils recrutent, embauchent et embarquent du personnel de l’UE, et fournissent des conseils d’experts sur le soutien en matière de visas et les réglementations applicables. Les activités commerciales d’une entreprise britannique dans l’UE sont ainsi pleinement conformes à la législation britannique et européenne.

Recevoir une proposition

Related Posts